NOTRE PROJET

ORIGINE DU PROJET

Madeleine Matohou KASSA.
Madeleine Matohou KASSA est entrepreneur en construction bâtiments. Elle est PDG de l’entreprise MAMAN DORCAS. Depuis son jeune âge, elle n’a jamais pensé une seule minute qu’elle se retrouverait dans le social. Mais par la force des événements, elle s’est donnée. D’une simple passion, à petit coup, elle vire dans la vocation. Son nouveau combat, est d’œuvrer pour faire de la femme rural la cheville ouvrière de son propre développement. (Voici sa déclaration) :

Je dois dire tout de suite que j’ai une formation en génie civil et je suis titulaire de ce diplôme. J’ai mon entreprise et actuellement, je fais preuve d’une femme engagée aux cotés de mes paires entrepreneurs de sexe masculin pour prouver que : ce que l’homme peut faire, une femme peut aussi le faire. En témoignent mes nombreux chantiers réalisés avec succès.
Mais quand je regarde autour de moi et que je constate avec amertume que mes autres sœurs bien qu’étant en plein 21eme siècle continuent d’attendre de nos chers maris que nous aimons et nous servons avec attention, j’ai décidé avec l’aide de mes collaboratrices de trouver une solution et nous-nous sommes mise en œuvre.
Au début, on était autour de 05 personnes à réfléchir. Nous nous sommes penchées sur la question avec un peu plus d’attention. Nous avons porté notre choix sur la transformation des amandes de Karité en beurre.

Nous avons donc mis en place un groupement ; nous avons fait l’étude du marché dans trois communes à savoir : Tanguiéta, Natitingou et Toucountouna. Cette étude a révélé que le besoin existe réellement. Nous avons de ce fait décidé en 2014 de transformer à titre expérimentale 05 (cinq) sacs d’amandes de karité que nous avons vendu sans difficulté sur le marché local.

Nous avons aussi courant fin 2014 et début 2015 évalué l’activité. Cette évaluation a concerné 03 (trois) point à savoir :
• La récupération de l’investissement,
• La rentabilité,
• Et la qualité du produit.
Sans doute, le résultat de cette évaluation a révélé qu’ il est important pour nous de chercher à nous améliorer. Aujourd’hui, toutes les femmes de notre groupement son formées et nous produisons du beurre de bonne qualité. Nous avons aussi décidé de passer d’un groupement à une association pour étendre nos actions dans plusieurs localités de notre commune. Aussi, espérons-nous avoir nos connaissances sur la gestion de nos finances s’améliorées, construire un bon cadre de production et avoir des contactes pour commercialiser notre produit hors du marché local. Sur ce, nul ne sera de trop (personne physique, personne morale ou particulière).


AVANTAGES DU PROJET

Pourquoi j’ai poussé les femmes de mon village à se mettre en groupement d’abord et par la suite en association ?
C’est que j’ai constaté que depuis longtemps les femmes réclament la parité avec les hommes. Ceci se dit seulement à la bouche et sur écrit. Rien de concret sur le terrain malgré les efforts de nos dirigeants et des Organisations Internationales. J’ai donc réunit mes paires, pour qu’ensemble, nous œuvrions pour faire de la femme rurale la cheville ouvrière de son propre développement en attendant d’être soutenues. Actuellement, les femmes de mon village ont compris les avantages à se mettre ensemble. A partir de nos activités de transformation d’amandes de karité que nous commercialisons, nous participons au même titre que les hommes lorsqu'il s’agit de cotiser pour réaliser un projet communautaire. Les femmes ne se déplacent plus sur de longues distances pour vendre les amandes qu’elles ont ramassées pendant la saison. Elles les vendent à l’association et cet d’agent leur permet de soutenir les hommes dans le foyer conjugal. Nos actions intéressent aujourd’hui tout le monde dans le village même les hommes. Ils ont décidé de protéger les jeunes plans de karités qu’ils abattaient dans leurs champs. Les enfants quand à eux en font une véritable affaire en période de vacances. Certains arrivent à s’acheter de la vente des amandes leurs fournitures scolaires. Notre beurre aujourd’hui respecte les normes et est vendue sur toutes les formes. Voyez d’où est-ce qu’on est partit et où on pourrait atteindre si on rencontre des personnes de bonnes volontés pour nous venir en aide.

Pour nous soutenir :

Tel: (00229) 97 11 28 08 / 64 08 02 30 E-mail: [Please enable JavaScript] Site web: tinekititoba.5web5.com